Comprendre la psychosynthèse

La psychosynthèse est un courant psychologique né au XXe siècle en Italie. C’est une approche psychologique globale de la personnalité, qui favorise la connaissance de soi, son évolution et l’expression de son potentiel pour une vie plus épanouie. C’est également une approche thérapeutique qui a pour but la résolution des conflits internes de la personne, par la reconnaissance et l’harmonisation de tous les différent aspects de sa personnalité.

Par un travail en profondeur sur soi, la psychosynthèse permet de créer des relations plus harmonieuses avec les autres, le monde et avec la vie. Elle aide à mieux appréhender les situations de la vie quotidienne et régler ses difficultés dans différents domaines : professionnels, personnels, familiaux, sociaux…

Oui, si vous êtes dans une démarche de compréhension de développement personnel. La psychosynthèse s’adresse à toute personne soucieuse de mieux gérer ses relations aux autres et à elle-même. Elle permet aussi aux professionnels de santé et de la relation humaine d’acquérir des outils complémentaires utiles à leur pratique.

Chaque année, l’IFP propose des journées de découverte. Durant une après-midi, l’un des praticiens de notre équipe vous accompagnera à
travers des exercices pratiques pour vous initier à ce courant de psychologie et ses bienfaits, vous permettant d’avoir un aperçu de la discipline.

Vous pouvez retrouver tous les détails concernant les prochaines journées de découverte dans notre article dédié.

“La psychosynthèse présuppose l’existence en l’homme d’un centre vital et étudie les faits psychiques dans leur relation avec ce centre, seul capable d’y mettre de l’ordre. À un niveau plus élevé, là où naissent les grandes intuitions, les inspirations esthétiques, philosophiques et mystiques, existerait un autre centre, le Soi spirituel (ou transpersonnel), manifeste chez certains, latent ou refoulé chez d’autres, qu’il faudrait éveiller par diverses méthodes de développement de l’intuition et de la concentration, par le silence et par la méditation.

Ainsi la psychosynthèse ne serait pas seulement une méthode thérapeutique, mais une méthode d’éducation et de développement de la personnalité. L’harmonie qu’elle recherche d’abord pour l’individu pourrait s’étendre au groupe, aux sociétés, aux nations et, de cette façon, préparer une humanité plus heureuse.”

(La psychosynthèse, collection Que sais-je, PUF)

Historique de la psychosynthèse

Portrait de Roberto Assagioli

Le fondateur de la psychosynthèse est Roberto Assagioli (1888-1974), psychiatre italien, collaborateur de Freud et Jung. Il a contribué à l’introduction et au développement de la psychanalyse en Italie, au début du XXe siècle, puis a créé sa propre conception de l’appareil psychique, tout en intégrant les apports freudiens ainsi que “l’inconscient collectif” de Jung. Mais en allant au-delà, par l’introduction, notamment, d’une instance psychique qu’il a appelé l’inconscient supérieur.

Le premier Institut est fondé à Rome en 1926. D’abord “Institut de culture et de thérapie psychique” où se pratique “une nouvelle méthode de traitement : la psychosynthèse”, le lieu devient quelques années plus tard “Institut de Psychosynthèse”. Roberto Assagioli en est le fondateur-directeur. C’est dans une conférence donnée en 1927 qu’il situe sa méthode par rapport aux thérapies existantes et en trace les grandes lignes.

La maison de Roberto Assagioli, devenu Institut de Psychosynthèse de Florence

    Roberto Assagioli définit la psychosynthèse comme une conception « intégrale et dynamique de l’être humain».