Historique de la psychosynthèse

Portrait de Roberto Assagioli

Le fondateur de la psychosynthèse est Roberto Assagioli (1888-1974), psychiatre italien, collaborateur de Freud et Jung. Il a contribué à l’introduction et au développement de la psychanalyse en Italie, au début du XXe siècle, puis a créé sa propre conception de l’appareil psychique, tout en intégrant les apports freudiens ainsi que “l’inconscient collectif” de Jung. Mais en allant au-delà, par l’introduction, notamment, d’une instance psychique qu’il a appelé l’inconscient supérieur.

Le premier Institut est fondé à Rome en 1926. D’abord “Institut de culture et de thérapie psychique” où se pratique “une nouvelle méthode de traitement : la psychosynthèse”, le lieu devient quelques années plus tard “Institut de Psychosynthèse”. Roberto Assagioli en est le fondateur-directeur. C’est dans une conférence donnée en 1927 qu’il situe sa méthode par rapport aux thérapies existantes et en trace les grandes lignes.

La maison de Roberto Assagioli, devenu Institut de Psychosynthèse de Florence

    Roberto Assagioli définit la psychosynthèse comme une conception « intégrale et dynamique de l’être humain».